à pleins poumons

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

à pleins poumons \a plɛ̃ py.mɔ̃\

  1. En emplissant entièrement ses poumons.
    • Parce que je me sens en sécurité dans mon environnement, je respire à pleins poumons grâce à l'air qui circule librement à travers les narines de mon nez. Mon corps et mon sang sont bien oxygénés et cela me permet d'avoir les idées claires. — (Marco de Glion, Suisse : Dictature du cerveau gauche ! Pourquoi ?, Éditions du Panthéon, 2017, chap. 16)
    • Fatigué du vacarme des réjouissances qui battaient leur plein au château, Sir Trystan Delanyea déambulait sur le chemin de ronde du rempart en humant à pleins poumons l'air frais du dehors. — (Margaret Moore, Le baiser du guerrier, traduit de l'anglais, éd. Harlequin, collection "Les Historiques", 2007, chap. 1)
  2. (Figuré) Comme si l'on vidait ses poumons, parlant d’un cri, d’une parole, d’un chant.
    • Après avoir rassemblé son troupeau en beuglant à pleins poumons à travers un long bouquin de bois blanc, Frik reprit le chemin du village. — (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 1-16)
    • J’ai regroupé mes hommes et nous y sommes allés, laissant derrière nous l’énorme trou de cyclope qu’avait fait l’obus. Nous marchons dans la tranchée Berlin, nous enfonçant toujours plus dans la nuit barbelée. Nous avançons, la tête baissée dans les épaules, et c’est pour nous un terrible effort que d’avoir à monter au feu ainsi, sans crier, sans se donner du courage, sans hurler à pleins poumons, silencieux et discrets. — (Laurent Gaudé, Cris, 2001, p. 26.)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]