éclectisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1755)[1] De éclectique avec le suffixe -isme par substitution de suffixe → voir éclecticisme.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
éclectisme éclectismes
\e.klɛk.tism\

éclectisme \e.klɛk.tism\ masculin

  1. Philosophie éclectique.
    • L'orientation des esprits change à peine deux fois par siècle. La philosophie universitaire, par exemple, ayant secoué la tradition de l'éclectisme, explique depuis cela le catéchisme de Koenigsberg et récuse toute idée nouvelle. — (Remy de Gourmont, Le Chemin de Velours - Nouvelles dissociations d'idées, Mercure de France, 1902, éd. 1911, p. 276-277)
    • Or, ce qui manque à l’éclectisme, c'est justement une base scientifique et positive; et ses prétendus dogmes ne sont pas moins arbitraires et cérébrins que les dogmes des églises. — (J.-B.-François Bourbon del Monte, L'homme et les animaux: Essai de psychologie positive, G. Baillière, 1877, p.X)
  2. (Par extension) Disposition d’esprit qui consiste à se garder de toute vue étroite et systématique.
    • La rivalité entre les deux chaînes d’État, dont l’une ne diffuse que des émissions éducatives, et les cinq chaînes privées permet un grand éclectisme dans les programmes. — (Edwin O. Reischauer, Histoire du Japon et des Japonais, tome 2 : De 1945 à nos jours, traduit et complétée par Richard Dubreuil, édition Seuil, 1997, page 47)
    • Un aimable éclectisme.
    • Éclectisme de l’homme du monde.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]