A.U.C.

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Sigle) Initiales de anno urbis conditae ou ab urbe condita.

Adverbe [modifier le wikicode]

A.U.C.

  1. En comptant à partir de l’année de la fondation de Rome fixée par la tradition, c’est-à-dire 753 av. J.-C.
    • Il calcula la naissance de Jésus le 25 décembre, à la fin de l’année 753 A.U.C. (ab urbe condita, ou « depuis la fondation de la ville », c’est-à-dire Rome). — (Stephen Jay Gould, Millénium : histoire naturelle et artificielle de l’an 2000, 1998)
    • Les dates des événements de l’histoire romaine sont généralement indiquées par rapport à la date supposée de la fondation de Rome, et suivies de A.U.C. (anno urbis conditae), la date présumée du début de cette ère étant 753 A.C. — (Annales françaises de chronométrie, 1954)
    • Évidemment, l’estimation de Denys le Petit en 525 (1278 AUC) de la naissance de Jésus le 25 décembre 753 AUC est plus ou moins exacte selon les indications historiques de la Bible, et on connaît étrangement bien mieux 500 ans d’histoire romaine plutôt que 1 000 ans plus récents du Moyen Âge. — (site histoiredemystifiee.blogspot.fr, juillet 2012)
    • Au moment de la réforme du calendrier par Jules César, en l’an 708 AUC (46 av. J.C.), l’écart entre le calendrier et les saisons était de – 90 jours. — (site www.bureau-des-longitudes.fr)

Prononciation[modifier le wikicode]

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Sigle) Initiales de anno urbis conditae ou ab urbe condita.

Adverbe [modifier le wikicode]

A.U.C. indéclinable

  1. En comptant à partir de l’année de la fondation de Rome fixée par la tradition, c’est-à-dire 753 av. J.-C.

Voir aussi[modifier le wikicode]