Eucharistie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : eucharistie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Du latin chrétien eucharistia (« action de grâces »), lui-même du grec ancien εὐχαριστία, eukharistía (« reconnaissance, action de grâce »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Eucharistie Eucharisties
\ø.ka.ʁis.ti\

Eucharistie \ø.ka.ʁis.ti\ féminin

  1. (Théologie) Variante orthographique de eucharistie.
    • Les philippistes déterminèrent le prince électeur Auguste à donner la sanction légale à un recueil des écrits de Mélanchthon, et, comme il régnait en qualité de tuteur sur Weimar-Iéna, à chasser du pays les zélateurs luthériens Wigand et Hesshus (1573). Enhardis par cette mesure, les philippistes traitèrent de papiste la doctrine des luthériens touchant l’Eucharistie. — (Johann Adam Möhler, Histoire de l’Église, publiée par le R. P. Gams de l'Ordre de Bénédictins, traduit de l'allemand par l'abbé P. Bélet, Paris : chez Gaume frères & J. Duprey, 1869, vol. 3, p. 170)
    • C’est en fonction de cette logique et de cette ontologie que les Pères de l’Église, […] élaborèrent les notions de nature, d’hypostase, de personne qui figurent dans les définitions conciliaires des dogmes de l’Incarnation, de la Trinité et de l’Eucharistie. […] ; le dogme eucharistique implique la transsubstantiation des espèces consacrées sous la permanence des accidents sensibles du pain et du vin. — (Louis Rougier, Histoire d'une faillite philosophique: la Scolastique, 1966)

Traductions[modifier le wikicode]

→ voir eucharistie

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]