amygdala

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Amygdala

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Son nom provient de sa forme, du latin amygdăla (« amande »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
amygdala
\ə.ˈmɪɡ.də.lə\
amygdalas
ou amygdalae
\Prononciation ?\

amygdala

  1. (Anatomie) Amygdale cérébrale.
    • Cognitive scientists distinguish between normal risk-assessment decisions, which activate the reward-prediction regions of the brain, and decisions made amid extreme uncertainty, which generate activity in the amygdala. — (David Brooks, The Worst-Case Scenario, New York Times, 12 février 2009)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Holonymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • amygdala sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC-BY-SA-3.0 : amygdala.

Latin[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du grec ancien ἀμυγδάλη, amygdálê (« amande »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif amygdală amygdalae
Vocatif amygdală amygdalae
Accusatif amygdalăm amygdalās
Génitif amygdalae amygdalārŭm
Datif amygdalae amygdalīs
Ablatif amygdalā amygdalīs

ămygdăla \Prononciation ?\ féminin

  1. Amande.
  2. (Botanique) Amandier.
    • et haec autem et Persica et cerina ac silvestria ut uvae cadis condita usque ad alia nascentia aetatem sibi prorogant, reliquorum velocitas cito mitescentium transvolat. nuper in Baetica malina appellari coeperunt malis insita et alia amygdalina amygdalis. his intus in ligno nucleus amygdalae est, nec aliud pomum ingeniosius geminatum est. — (Pline, Naturalis Historia, XV)
      Ces prunes-noix, les pêches, les prunes cérines, les prunes sauvages, mises comme le raisin dans des tonneaux, se gardent jusqu’à la récolte suivante. Quant aux autres prunes, elles mûrissent rapidement et passent rapidement aussi. Récemment, dans la Bétique, on a greffé des pruniers sur des pommiers, ce qui a donné un produit appelé prune-pomme. On a greffé aussi des pruniers sur des amandiers, et obtenu la prune-amande : le noyau renferme à l’intérieur une véritable amande ; aucun fruit n’est plus ingénieusement doublé. — (traduction)

Synonymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]