anagantio-

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gaulois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Mot attesté sur le calendrier de Coligny[1][2]. D’après le gaulois an- (préfixe privatif), le thème -agantio-[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

anagantio-

  1. Quatrième mois de l’année gauloise[1] comptant 29 jours[2]. Correspond aux mois de janvier-février[].

Notes[modifier le wikicode]

X. Delamarre y voit un participe basé sur la racine *ag- (mener, conduire, aller). Il s’agirait selon cette interprétation du mois « où l’on ne voyage pas ». Il fait un lien avec le mot, encore non traduit aganntobo, signalant un possible datif pluriel d’un participe basé sur la même racine *aĝ-[1].
M. Lejeune le rapproche de la racine *aneg- (protéger) qui se retrouve dans le mot gaulois anextlo- (protection). Par assimilation *anegantio- serait devenu *anagantio-. P. de Bernardo le rapproche alors du gallois ennaint (bain, bains). Le terme anagantio- désignerait alors le « mois d’ablutions rituelles » (Delamarre) ou le « mois des ablutions » (Savignac). Savignac souligne d’ailleurs un lien avec le latin februarius (mois des purifications)[1].
Deux sens sont donc envisagés : « mois non-itinérant » ou « mois des ablutions »[1]. Savignac semble pencher pour cette dernière interprétation[2].

Variantes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), p. 34
  • [2] : Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, 2004 ISBN 978-2729115296, p. 82