arborescent

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1553) Du latin arborescens, participe présent de arboresco (« devenir arbre »), de arbor « arbre ».

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin arborescent
\aʁ.bɔ.ʁɛ.sɑ̃\

arborescents
\aʁ.bɔ.ʁɛ.sɑ̃\
Féminin arborescente
\aʁ.bɔ.ʁɛ.sɑ̃t\
arborescentes
\aʁ.bɔ.ʁɛ.sɑ̃t\

arborescent \aʁ.bɔ.ʁɛ.sɑ̃\

  1. Qui prend l’apparence, la consistance ou la hauteur des arbres.
    • Précisément, en cet instant même, une détonation retentit dans un taillis de bruyères arborescentes, hautes de douze à quinze pieds, qui descendait sur la droite en suivant la pente des collines. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, J. Hetzel et Cie, Paris, 1872)
    • […] ; ces arbres nains qui nous font sourire nous paraîtraient de grandes merveilles si nous revenions de l'Islande, où nous ne verrons plus la moindre végétation arborescente. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 35)
    • La strate arborescente est constituée essentiellement par Quercus sessiliflora qui y présente le plus souvent un aspect rabougri dû à la gélivure dont l’action se fait sentir vers 350–400 m. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 161)
    • Cette pseudo-graine aurait contribué au succès des Isoétales arborescentes qui ont dominé les marais houillers.— (Philippe Gerrienne, Les plantes anciennes dans Aux origines des plantes, tome 1, sous la direction de Francis Hallé, Fayard 2008, page 39)
    • Aux latitudes tempérées de l’hémisphère nord, les milieux alluviaux sont significativement plus riches en lianes arborescentes que dans les forêts non alluviales, à dynamisme sylvigénétique plus lent. — (Annik Schnitzler & Patricia Heuzé, Les Lianes des forêts inondées d’Europe, dans Écosystèmes forestiers des Caraïbes, Karthala, 2009, page 646)
  2. Qui ressemble à une arborescence.
    • Dans une petite entreprise, il ne peut plus exister d’organigramme parfaitement arborescent où chacun n'assume qu'une fonction cohérente avec des frontières sans ambiguïté et où chacun ne dépend que d'une personne. — (Pierre Lebel, Améliorer la qualité de vie au travail par la participation, ESF Éditeur, 1990, page 105)
    • Certes, Libavius (1560-1616), dans son célèbre Alchemia de 1597, s'applique à traiter clairement et méthodiquement d'une science qu'il juge embarrassée d'obscurités inutiles et use ainsi de la taxinomie arborescente du logicien Pierre La Ramée (1515-1572) pour organiser la matière de son ouvrage. — (Frank Greiner, Les métamorphoses d'Hermès, Champion, 2000, page 249)
    • En effet, on a vu précédemment que le classement arborescent atteint vite ses limites : l’explorateur de document de Google Docs, basé sur des mots-clefs, est plus efficace que l’explorateur Windows basé sur une arborescence stricte. — (Guillaume Plouin, Cloud Computing : Une rupture décisive pour l'informatique d'entreprise, Dunod, 2e éd., 2011, p.207)
  3. (En particulier) (Électricité) (Télécommunications) Qualifie un réseau sur lequel plusieurs nœuds sont alimentés par une source unique et un réseau en arbre.
    Réseau arborescent (3)
    • Les réseaux de distribution sont généralement basés sur une structure arborescente de réseau : à partir d'un poste source (en rouge), l'énergie parcourt l'artère ainsi que ses dérivations avant d'arriver aux postes de transformation HTA/BTB — (Réseau électrique sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]