arquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin arcuare.

Verbe [modifier le wikicode]

arquer \aʁ.ke\ 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’arquer)

  1. (Transitif) Courber en arc.
    • Si c’est jour de bicyclette, Pati-Pati arque son dos pour que je la saisisse par la peau et que je l’installe en avant du guidon, toute ronde dans un panier à fraises. — (Colette, La « Merveille », dans La maison de Claudine, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 127)
    • Tandis qu’il mue, le crapaud vousse fortement le dos et porte la tête en avant ; il arque les pattes antérieures plus encore que de coutume […] — (Jean Rostand, La Vie des crapauds, 1933)
    • Manuela arque un sourcil, ce qui signifie, en portugais du moins : Que fait-elle là ? — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 308)
  2. (Intransitif) Se courber.
    • Cette poutre commence à arquer.
  3. (Intransitif) (Argot) (Populaire) Marcher.
    • On arque vers l'entrée de cette citadelle conçue par Walt Disney et interprétée par des architectes bien décidés à se goinfrer. — (San Antonio, Trempe ton pain dans la soupe, S-A 173, Fleuve Noir, 1999).
  4. (Pronominal) Se courber.
    • Il eut d’abord l’air hébété, puis il serra son ventre dans ses deux mains, puis il tomba, il se mit à s’arquer contre la terre et à la labourer de sa tête et de ses pieds. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 144)
    • On a fait marcher cet enfant trop tôt, ses jambes se sont arquées.
  5. (Électricité) Générer un arc électrique.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]