au nez et à la barbe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1790) Sous la forme : à la barbe et au nez

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Invariable
au nez et à la barbe
\o ne e a la baʁb\

au nez et à la barbe \o ne e a la baʁb\ invariable

  1. (Familier) D’une manière audacieuse ou hardie, en présence de quelqu’un et malgré lui, voire contre lui.
    • Je jettai bien vîte mes habits, j’endossai la veste d’un ouvrier ,je mis un tablier devant moi et des planches sur mon épaule , et je sortis intrépidement par la porte de la boutique au nez et à la barbe des espions sans qu’ils se doutassent de rien. — (Adélaïde Isabelle Jeanne Rochelle de Brécy, Un mot sur l’expédition de M. le Duc d’Aumont, suivi d’Histoire de ma première condamnation à mort, Paris : chez L.P. Sétier, 1815, page 73)
    • Au nez et à la barbe des habitants, le vert envahit Paris, concurrence les lumières artificielles dont le pare l'hiver et qui s’en trouvent flétries. — (Christiane Lesparre, Des nuits cousues d’or, Grasset, 1996)
    • C’était une élection toute politique. M. d’Haussonville passa au premier tour de scrutin, au nez et à la barbe du parti impérialiste, qui n’avait trouvé personne à lui opposer. — (Léon Séché, Le Cénacle de Joseph Delorme : 1827-1830: Victor Hugo et les poètes, ‎Ligaran, 2015)
    • Tant que durèrent ces vacances, la gardienne de la banque resta fidèle à son rôle, continuant de plaindre M. Bounderby à son nez et à sa barbe, avec une si tendre pitié qu’il y a bien peu d’hommes qui puissent se flatter d’en inspirer une pareille, […]. — (Charles Dickens, Les Temps difficiles, 1854, chap.26, traduit par William Little Hughes, Paris : Hachette, 1857.)
    • Parvenus dans l'arrière-cour dont la petite issue était restée entrebâillée, ils en conclurent que ces « maudits mécréants » s'étaient ainsi enfuis, à leur nez et à leur barbe, pendant qu'ils perdaient leur temps à forcer l'accès principal. — (Joël Jaud, Pornic: Les Moutiers 1793, Éditions Publibook, 2010, page 434)

Traductions[modifier le wikicode]