bat-flanc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) De battre et flanc.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
bat-flanc bat-flancs
bat-flanc
\ba.flɑ̃\

bat-flanc \ba.flɑ̃\ masculin

  1. Cloison ou simple pièce de bois suspendue à des cordes qui sépare des chevaux dans une écurie, des vaches dans une étable.
  2. Lit de planches dans un poste de garde, une prison, un refuge de montagne, etc.
    • Je me colle contre la grille en me cramponnant aux barreaux. C’est vachement déprimant. Alors je me couche sur le bat-flanc, et comme je suis encore défoncée, je m’endors. On m’apporte un récipient en me demandant de pisser dedans, pour l’analyse d’urine. Et un seau pour mettre en dessis, pour ne pas salir par terre. — (Kai Hermann et Horst Rieck, Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…, 1978. Traduit de l’allemand par Léa Marcou. 1981. p. 311)
  • Les lits ne sont que des bat-flanc en ciment scellés au mur, mais j’ai réussi à obtenir un matelas et une couverture. — (Cizia Zykë, Oro, 1985, p. 358)
    • Dans un autre coin de la remue se trouve un bat-flanc où les bergers couchent sur la paille.

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]