batifoler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(D’après le Littré) De l’italien battifolle (« rempart, boulevard, où les jeunes gens allaient s’amuser »)  ; du bas latin batifollum qui, dans les textes d’origine italienne, signifie « bastion », « machine de guerre », « beffroi » et qui, dans les textes d’origine française, paraît signifier une espèce de moulin[1].

Verbe [modifier le wikicode]

batifoler \ba.ti.fɔ.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Jouer à la manière des enfants. Gambader, aller de-ci de-là.
    • Ces jeunes gens s’amusent à batifoler.
    • [...] j’ai appelé la gare de Lyon pour me renseigner sur l’horaire des trains. J’en avais un à 7 h 50 qui perdait un temps épouvantable à batifoler du côté de Vierzon, mais l’un dans l’autre, c’était quand même le plus commode [...]. — (Jean-Patrick Manchette, Morgue pleine, 1973, Chapitre 1, Réédition Quarto Gallimard, page 458)
  1. S’amuser à courtiser une jeune fille.
    • N’ayant pas fait vœu de chasteté et ne se livrant pas à des plaisirs solitaires ou à la boisson, comme les jeunes bourgeois d’Angleterre, il batifole avec les vierges folles de leur corps. — (Paul Lafargue, Sapho, paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Sources[modifier le wikicode]