beuz

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Nom 1
(1499)[1] Du moyen breton beus[2]. D’après Arzel Even[3] et Frañsez Kervella[4], beuz serait emprunté au latin buxus, mais d’après Victor Henry il pourrait aussi être emprunté au français bouis[5].
Nom 2
(1890)[6] Apparenté à beuzel (« bouse »), correspond au français « bousilleur »[5].

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Mutation Collectif Singulatif
Non muté beuz beuzenn
Adoucissante veuz veuzenn
Durcissante peuz peuzenn

beuz \ˈbøːs\ collectif

  1. (Botanique) Buis.
    • Leun al loa veuz […]. — (Per Pronost, Lili ha Roz Gouez, Brest, 1902, page 155)
      La cuiller de buis pleine […].
    • […] n’eo ket Breizh (na Breizh-Veur) bro cʼhenidik ar beuz ; degaset eo bet gant ar Romaned. — (Arzel Even, Goude ar pour, an trichin, in Al Liamm, no 6, janvier-février 1948, page 72)
      La Bretagne (ni la Grande-Bretagne) ne sont le pays originaire du buis ; il a été apporté par les Romains.
    • Er gambr, ne oa direnket netra : ar gwele-kloz, ar ganastell, an daol, ar gador, ar siminal gant al landerioù houarn hag an drezenn, ar grusifi gant ar veuzenn vinniget ouzh ar voger wenn. — (Roparz Hemon, Fin ar bed, in Al Liamm, no 63, juillet–août 1957, page 17)
      Dans la chambre, rien n’était dérangé : le lit-clos, le garde-manger, la table, la chaise, la cheminée avec les landiers de fer et la crémaillère, le crucifix avec le buis béni au mur blanc.

Dérivés[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Mutation Singulier Pluriel
Non muté beuz beuzed
Adoucissante veuz veuzed
Durcissante peuz peuzed

beuz \ˈbøːs\ masculin

  1. Grimaud, jeune écolier.

Dérivés[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • beuz sur l’encyclopédie Wikipédia (en breton) Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  1. Martial Ménard, Devri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage
  2. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  3. Arzel Even, Goude ar pour, an trichin, in Al Liamm, no 6, janvier-février 1948, page 72
  4. Frañsez Kervella, Ar ger « beuz », in Gwalarn, no 148-149, mai-juin 1942, page 322
  5. a et b Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900lire sur wikisouce
  6. Martial Ménard, Devri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage