calinotade

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(milieu XIXe siècle) Mot créé par les frères Edmond et Jules de Goncourt (il apparaît dans leur Journal) à partir de Calinot, personnage de vaudeville naïf et niais, créé en 1852.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
calinotade calinotades
\ka.li.nɔ.tad\

calinotade \ka.li.nɔ.tad\ féminin

  1. Niaiserie, fadaise, bêtise.
    • « Et si je lègue tout, l’entendit-on murmurer un autre jour, qu’est-ce qui me restera ? »
      Ce qui n’était pas, comme le crut son entourage, une calinotade, mais bien un cri de cet instinct de conservation que le corps transmet à l’âme.
      — (Paul Morand, Feu Monsieur le duc)

Traductions[modifier le wikicode]