cela m’en touche une sans faire bouger l’autre

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Fait référence aux testicules en sous-entendant métaphoriquement que l’on puisse en toucher un sans que l’autre subisse un mouvement quelconque ; une est au féminin sans doute en pensant au synonyme couille ou boule qui est féminin.
Cette expression a été popularisée (voire inventée  (information à préciser ou à vérifier)) par Jacques Chirac, dont le Canard enchaîné  (journal à préciser ou à vérifier) avait révélé qu’il l’utilisait. Certains pensent qu’il s’agit d’une expression de pied noir voir ici.
Selon la journaliste Sylvie Pierre-Brossolette, Jacques Chirac, alors Premier ministre, aurait utilisé la locution-phrase, sous la forme « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre », en novembre 1987, durant la Première cohabitation, en visant les critiques émises par le président de la République François Mitterrand, lors de la préparation du Sommet de Copenhague (réunion des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique européenne, réuni les 4 et 5 décembre 1987)[1].

Locution-phrase [modifier le wikicode]

cela m’en touche une sans faire bouger l’autre \sə.la m‿ɑ̃ tu.ʃ‿yn sɑ̃ fɛʁ bu.ʒe l‿otʁ\

  1. (Figuré) (Populaire) Cela ne me fait aucun effet.
    • La démocratie, pour reprendre une expression de Chirac « Cela m'en touche une sans faire bouger l'autre ». En clair il s'en bat les couilles. — (Thierry Dufloo, Le Tout Nouveau Testament: Le TNT, chez l'auteur, 2015, chap. 8)

Variantes[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]