confabuler

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunté du latin confabulari, « converser, s’entretenir ».

Verbe [modifier le wikicode]

confabuler \kɔ̃.fa.by.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Rare) (Ironique) S’entretenir familièrement.
    • Il y avait dans la voiture un marchand de bœufs et un serrurier, qui confabulaient de Montrouge et en faisaient le plus grand éloge. — (« Compagnie d'assurance contre les Destitutions », dansLe Mercure du dix-neuvième siècle, 1826, vol. 12, p. 351)
    • Après qu’ils eurent quelque peu confabulé, les mains de l’inconnu commencèrent d’écrire sur une bande de papier quelque chose que les autres lui dictaient : à l’ordre dans lequel il plaçait les mots les uns au-dessus des autres, on eût dit une liste de noms. — (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959. p. 277)
  2. (Psychologie) Inventer une histoire pour combler une amnésie.
    • « Tiens, hier soir je n’ai aucune idée de ce que j’ai bien pu faire. Donnez-moi un indice, je vais essayer de me rappeler », ces patients confabulent, c’est-à-dire qu’ils se mettent à vous raconter, et à se raconter à eux-mêmes, des histoires vraisemblables […]. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 389)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]