contage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin contagium (« contact, contamination ») → voir contagion.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
contage contages
\kɔ̃.taʒ\

contage \kɔ̃.taʒ\ masculin

  1. Agent matériel par lequel se transmet une maladie, une contagion.
    • Venait enfin la question de l’enfouissement : enclos palissadé dans lequel seront enfouis les moutons morts et où seront parqués, l’année suivante, des moutons immunisés et des moutons neufs : ceux-ci devaient mourir du charbon en raison du contage par le sol, tandis que les immunisés résisteraient. — (Victor Fraitot, Une page d'histoire du XIXe siècle – Pasteur (l’œuvre, l’homme, le savant), Paris : librairie Vuibert, 1905, p.45)
    • Une attitude particulièrement prudente dans la prise en charge d’un contage tuberculeux chez l’enfant. — (Antoine Bourillon & Grégoire Benoist, Pédiatrie, 2009)
    • Au temps des épidémies de peste, dans l’Europe du XVIIe siècle, par exemple, on évitait de fréquenter les malades et on déployait des « mesures barrières » : on connaît les célèbres représentations des « médecins de peste » et de leur costume supposé imperméable au contage (agent matériel qui transmet une infection, Ndlr). — (Louise Mussat, « L’humanité a toujours vécu avec les virus » (entretien avec l'historienne Anne Rasmussen). CNRS Le Journal, 17 avril 2020.)
  2. Synonyme de contamination.
    • Ainsi, en cas de piqûre accidentelle par une seringue infectée par le virus, la surveillance nécessite un dosage des transaminases tous les 15 jours à partir du contage […]. — (Didier Samuel, L'Hépatite C, 2016)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Île-de-France) : écouter « contage [kɔ̃.taʒ] »

Homophones[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]