coteau

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : côteau

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Mot dérivé de côte avec le suffixe -eau ou de l’ancien français costel. (1599) couteau.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
coteau coteaux
\kɔ.to\

coteau \kɔ.to\ masculin

  1. Colline peu élevée.
  2. (Spécialement) Colline plantée de vignes.
    • La route parcourt une campagne fertile et variée par des jardins, par des plantations de noyers, et par des coteaux plantés de vignes: à gauche, ou suit presque constamment le cours de l'Yonne; […]. — (Girault de Saint-Fargeau, Guide pittoresque du voyageur en France, Firmin Didot frères, 1837, vol.1 (Route de Paris à Genève : Département de l'Yonne), p.1)
    • Des coteaux d’Arbois, de Poligny et de Salins, descendait, chaque automne, avec les cuves pleines, le beau vin couleur peau d’oignon, jailli des grappes de poulsard. — (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Quoi qu’il en soit, on peut imaginer que le désastre phylloxérique mit subitement en présence des plus dures nécessités toute une population vigneronne qui avait jusque-là vécu insouciante sur ses coteaux. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Variantes[modifier]

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]