cuniculus

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Latin[modifier]

Étymologie[modifier]

Mot ibère[1] d'après Pline, qui donne κόνικλος, κύνικλος en grec ancien. Le sens étymologique, comme en témoignent les dérivés, est aussi « petite galerie souterraine, mine ». Voir canalis.

Nom commun[modifier]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif cuniculus cuniculī
Vocatif cunicule cuniculī
Accusatif cuniculum cuniculōs
Génitif cuniculī cuniculōrum
Datif cuniculō cuniculīs
Ablatif cuniculō cuniculīs

cunīculus \ku.ˈniː.ku.lus\ masculin

  1. (Zoologie) Lapin.
    • leporum generis sunt et quos Hispania cuniculos appellat, fecunditatis innumerae famemque Baliarum insulis populatis messibus adferentis. Fetus ventri exectos vel uberibus ablatos, non repurgatis interaneis, gratissimo in cibatu habent, laurices vocant. (Pline, Naturalis Historia)
      Au genre lièvre appartiennent aussi les animaux nommés en Espagne cuniculi (lapins) ; leur fécondité est extraordinaire, et ils affament les îles Baléares en dévastant les moissons. Les petits tirés du ventre de la mère ou enlevés à la mamelle, sans être vidés sont regardés comme un mets très-agréable; c'est ce qu'on nomme laurices. (traduction)
  2. Trou de lapin, terrier.
  3. (Technique) Conduit souterrain, souterrain, cavité souterraine, conduit, cavité, creux, galerie de mine, mine, sape.
    • Operum fuit omnium longe maximum ac laboriosissimum cuniculus in arcem hostium agi coeptus. (Tite-Live, Ab Urbe Condita)
      De tous les ouvrages, le plus long et le plus pénible était un souterrain qu’il faisait conduire sous la citadelle des ennemis. (traduction)
    1. (Figuré) (Au pluriel) Moyens détournés.
      • quae res aperte petebatur, ea nunc occulte cuniculis oppugnatur. (Cicéron)

Variantes[modifier]

Dérivés[modifier]

Dérivés dans d’autres langues[modifier]

Références[modifier]