délinquance en col blanc

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1937) → voir délinquance et col blanc, adaptation de l’anglais white-collar crime (« crime/délit du col blanc »), expression forgée par le sociologue américain Edwin Sutherland à l'assemblée de l’American Sociological Society. [1]

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
délinquance en col blanc délinquances en col blanc
\de.lɛ̃.kɑ̃.s‿ɑ̃ kɔl blɑ̃\

délinquance en col blanc \de.lɛ̃.kɑ̃.s‿ɑ̃ kɔl blɑ̃\ féminin

  1. (Sociologie) Pratiques délictives des classes sociales élevées, sur le plan financier, fiscal ou dans les affaires en général, par opposition à celles, plus ostensibles et proportionnellement plus réprimées, des pauvres.
    • En effet, d'évidence, la réponse judiciaire et infrajudiciaire qui est réservée à la délinquance en col blanc – au terrorisme, au crime organisé... – relève plus souvent qu’autrement d’une problématique d’envergure internationale. — (Louise Fines, Les crimes en col blanc: Théories, stratégies de défense et mouvements du pouvoir, L’Harmattan, 2011, p. 218)
    • Certaines activités mafieuses comme la délinquance en col blanc préservent en outre l'apparence d'honorabilité, d'autant qu'elles exigent pour se perpétrer toutes les qualités normalement requises pour assurer une réussite professionnelle et sociale classique. — (Loup Noali, Les résistances carcérales, du comment au pourquoi : Une approche juridique et pluridisciplinaire, L’Harmattan, 2012, p. 339)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Jean de Maillard, Finance et délinquance, Alternatives Economiques, Hors-série n° 087, décembre 2010.