détectif

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    (1862)[1] Dérivé de détecter, avec le suffixe -if.

    Adjectif [modifier le wikicode]

    Singulier Pluriel
    Masculin détectif
    \de.tɛk.tif\

    détectifs
    \de.tɛk.tif\
    Féminin détective
    \de.tɛk.tiv\
    détectives
    \de.tɛk.tiv\

    détectif \de.tɛk.tif\ masculin

    1. Relatif à la détection.
      • Aucun écho de la conspiration n’arrivait jusqu’à la demeure de Paul Labre, et pourtant, l’instinct détectif était si étrangement développé chez notre gamin qu’au premier indice rencontré sur sa route, il flaira la piste. — (Paul Féval, La Rue de Jérusalem, Le Constitutionnel, Paris, 1868, page 436)
      • De tels instrumens du système détectif figurent ensuite à titre de témoins dans le procès en vue duquel on a retenu leur ministère secret. — (Alphonse Esquiros, L’Angleterre et la vie anglaise, dans Revue des Deux Mondes, 1868, page 698 [texte intégral])

    Traductions[modifier le wikicode]

    Nom commun [modifier le wikicode]

    Singulier Pluriel
    détectif détectifs
    \de.tɛk.tiv\

    détectif \de.tɛk.tif\ masculin (pour une femme, on dit : détective)

    1. (Vieilli) (Police) Variante de détective.
      • Il semblait si embarrassé de son personnage, le pauvre détectif de Corbeil, si humilié, si vexé, que le juge d’instruction crut devoir venir à son secours. — (Émile Gaboriau, Le Crime d’Orcival, E. Dentu, Paris, 1867, page 316)
      • Il savait regarder les murailles comme un détectif habile examine le visage grimé d’un suspect. — (Paul Féval, Les Compagnons du trésor, tome I, E. Dentu, Paris, 1872, page 237)
      • — Excusez-moi si je vous dérange, m’sieu Garneau, mais c’est rapport à un renseignement. Je suis le détectif Dagenais. — (Ringuet, Le Poids du jour, Les Éditions Variétés, 1949, page 158)

    Traductions[modifier le wikicode]

    Prononciation[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]

    Sources[modifier le wikicode]

    1. Jérôme Serme, De “L’affaire Lerouge” à “Une Étude en rouge” : les débuts du roman policier en France sur Bibliothèque des Littératures d’Aventures, 28 janvier 2022.

    Références[modifier le wikicode]