détraqué

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : détraque

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Participe passé du verbe détraquer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin détraqué
\de.tʁa.ke\

détraqués
\de.tʁa.ke\
Féminin détraquée
\de.tʁa.ke\
détraquées
\de.tʁa.ke\

détraqué \de.tʁa.ke\

  1. (Familier) Qui a le cerveau dérangé.
    • Ce pauvre garçon est complétement détraqué.
    • Il était un peu détraqué, le docteur Georges Galard. Je suis payée pour le savoir. Alors, il a peut être appuyé à tort sur la pédale. — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 27)
  2. (Par extension) (Populaire) Caractérise un objet, une machine qui ne fonctionne plus correctement.
    • Ma montre est détraquée.

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir fou#Synonymes

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
détraqué détraqués
\de.tʁa.ke\

détraqué \de.tʁa.ke\ masculin (pour une femme on dit : détraquée)

  1. (Familier) Celui qui a un comportement bizarre comme s’il avait le cerveau dérangé.
    • « Je suis entourée de monstres charmants, n’est-ce pas ? Ah ! sans me vanter, je puis vous assurer que tout ce que l’Europe centrale compte de détraqués, de demi-fous, de fétichistes, de nymphomanes et d’abouliques, me passe entre le pouce et l’index. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 80)
    • Entre ces deux détraquées, le malheureux devait fatalement en arriver à ce degré de maboulisme aigu dont témoigne pareille confession. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe détraquer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
détraqué

détraqué \de.tʁa.ke\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe détraquer.

Références[modifier le wikicode]