de cape et d’épée

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De cape et de épée.

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

de cape et d’épée \də kap‿e d‿e.pe\ invariable

Artistic fencing J2.jpg
  1. Qualifie une comédie, un roman, un film dont les personnages sont des héros ou rappellent les héros de l’ancienne chevalerie.
    • À la fin de l’après-midi d’un beau jour d’été de l’année 19…, si l’on me permet d’emprunter le style cher au feuilletonniste, un aéronaute solitaire – pour remplacer le cavalier du roman de cape et d’épée – poursuivait sa route à travers la Franconie, dans la direction du nord-est, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 110 de l’éd. de 1921)
    • Le plus significatif dans ce thème du télescopage temporel est que le Moyen Âge est apparemment, en dépit du grand nombre de films qui adoptent comme cadre une période révolue (péplums, films de cape et d’épée et autres westerns), la seule période historique qui ait droit à un tel traitement … — (Joseph Morsel et al.; « L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat… », 2007)
    • Je lisais tous les jours dans Le Matin, le feuilleton de Michel Zévaco : cet auteur de génie, sous l’influence de Hugo, avait inventé le roman de cape et d’épée républicain. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 114.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]