duègne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’espagnol dueña.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
duègne duègnes
\dɥɛɲ\

duègne \dɥɛɲ\ féminin

  1. Gouvernante ou femme âgée chargée de veiller sur la conduite d’une jeune personne.
    • C'était d'abord la duègne Barbara qui grondait cet imbécile de Pierrot … — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Dumay devenu féroce, […], madame Latournelle en duègne trompée, madame Dumay qui partagea les craintes de son mari, se firent alors les espions de Modeste. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • « Ma fille, dit-il ne sera pas élevée par une duègne. Ces vieilles sottes inculquent à l’enfance des idées d’un autre âge ; elles ont des manies invétérées et l’obstination des mules, sans compter qu’il leur arrive fréquemment de répandre une aigre odeur. » — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 44)
    • Les alcades, les duègnes, les valets coquins et la sainte inquisition n'étaient, au dire de tous les vaudevillistes, institués que pour cela ! — (Paul Féval, Le Bossu, 1857)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]