dunkerque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Dunkerque

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

NOM 1 : Voir à l'article petit dunkerque.
NOM 2 : De la ville de Dunkerque.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dunkerque dunkerques
\dœ̃.kɛʁk\

dunkerque \dœ̃.kɛʁk\ masculin

  1. (Par ellipse) Petit dunkerque, tant dans le sens d'étagère que de bibelot.
    • L'éloge de l'artiste avait déjà été entrepris de diverses manières ; chacune des dames entrées dans le complot avait vanté la petite fantaisie qu'elle avait admirée dans la journée sur l'étagère de son amie intime ou sur les dunkerques de son propre salon. — (Georges Bell, Les revanches de l'amour, chap. 49, Pais : chez A. Bourdillat & Cie, 1861, p. 232)
    • Le boudoir était bleu, le plafond de vernis Martin, la cheminée « pas plus grande qu'un fauteuil » en encoignure, des dunkerques chargées de bibelots, entre autres une écritoire d'ambre donnée par le prince de Prusse, et des pagodes, tout comme Voltaire, au témoignage de Bernis : […]. — (André Maurel, La Marquise du Châtelet: Amie de Voltaire, chap. 2 : Cirey (1734-1739), Éditions Frédérique Patat, 2016)
    • C'était l'atelier non de Wille seulement, mais de bien d'autres : de Boucher, d'Oudry, de Coypel, d'Aved, de Deshayes, et de Hallé, et de Baudoin, qui allaient enseigner à la bourgeoisie française le goût de l'intérieur, la recherche des toiles, des marbres, des bronzes, et lui imposer la mode des objets d'art, des chefs d'œuvre — et des dunkerques. — (Mémoires et journal de J.-G. Wille, graveur du roi, publiés d'après les manuscrits autographes de la Bibliothèque impériale par Georges Duplessis, avec une préface par Edmond et Jules de Goncourt, tome 1, Paris : chez Veuve Jules Renouard, 1857, préface : p. XII)

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dunkerque dunkerques
\dœ̃.kɛʁk\

dunkerque \dœ̃.kɛʁk\ féminin

  1. (Par ellipse) (Désuet) (Cuisine, Jardinage) Pomme de terre cultivée dans la région de Dunkerque.
    • Ce n'est pas ruineux, seulement elles sont molles et savonneuses : ce ne sont pas encore les dunkerques, chères aux gourmets, hélas... Et les vieilles sont si mauvaises qu'on ne sait comment les préparer pour les faire passer. — (« Recettes : Pour accommoder les vieilles pommes de terre », dans La Tribune horticole du 14 mai 1910, recueilli dans La Tribune horticole, vol. 5, Société royale linnéenne de Bruxelles, 1910, p. 318)
    • On le saura demain, jour d'arrivée des premières dunkerques. Si la dunkerque est de bonne qualité, l'italienne tombera dans le trente-sixième et définitif dessous ; si la dunkerque est de qualité médiocre, au contraire, l'italienne, dont la qualité est en tout état de cause supérieure, peut connaître encore des jours magnifiques, […]. — (La Tribune horticole, vol. 4, Société royale linnéenne de Bruxelles, 1909, p. 391)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]