empressement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de empresser avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
empressement empressements
\ɑ̃.pʁɛs.mɑ̃\

empressement \ɑ̃.pʁɛs.mɑ̃\ masculin

  1. Action de s’empresser.
    • Le rabbin, alarmé, […] employa avec empressement les remèdes que son art lui suggérait pour rappeler son compagnon à la vie. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Des manières agréables et la sûreté de son commerce le faisaient rechercher avec empressement; […]. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Loin de répondre aux empressements de son ami, elle fut comme un cadavre à peine animé. — (Stendhal, Le Rouge et le Noir)
    • L’empressement des envoyés des puissances pour venir adresser leurs félicitations à la cour des Tuileries avait été extrême. — (Albert Mansfeld, Napoléon III, Paris, 1861, vol.2, page 301)
    • Dans la salle à manger, marron et or, pleine de lumières, je me suis assis à la table d’hôte. C’est un scintillement général, un brouhaha, le grand empressement vide du début des repas. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • On se figure sans peine l’empressement que je mis à me rendre à une invitation qui me permettait de voir le Sultan, sa cour, son armée et une région à peu près inexplorée. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 12)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]