en un tournemain

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir tournemain.

Locution adverbiale [modifier le wikicode]

Invariable
en un tournemain
\ɑ̃(n)‿œ̃ tuʁnəmɛ̃\

en un tournemain

  1. (Vieilli) En aussi peu de temps qu’il en faut pour tourner la main.
    • En un tournemain, la ville fut blindée, barricadée, casematée. Chaque maison devint une forteresse. — (Alphonse Daudet, La défense de Tarascon, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, pages 62-63.)
    • Lui-même chaussa en un tournemain ses vieux croquenots mal cirés, avachis et trop grands, puis enfila son pantalon qui lui pendait disgracieusement par derrière. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • J’apaisai le conflit, qui était à l’état aigu quand je revins au Louvre, en un tournemain. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • En un tournemain, ils avaient relevé l’accidenté et l’emportaient vers la coulisse, mettant en œuvre des moyens variables suivant les cas : portage à bras, portage à l’aide de cannes formant brancard, voire transport à deux bicyclettes avec dispositif entre les deux pour faire civière. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 110.)
    • Restait Louis, qui n’avait pas de prédisposition marquée : le père s’empara de ce garçon tranquille et le fit pasteur en un tournemain. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 11.)
    • N’y allant pas par quatre chemins,
      j’estourbis en un tournemain,
      en un coup de bûche excessif,
      un noctambule en or massif.
      — (Georges Brassens, Celui qui a mal tourné)

Synonymes[modifier le wikicode]

→ voir rapidement

Références[modifier le wikicode]