ermitage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De ermite avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
ermitage ermitages
\ɛʁ.mi.taʒ\

ermitage \ɛʁ.mi.taʒ\ masculin

  1. Habitation d’un ermite.
    • Comme le nouveau-né sort du sein de sa mère, l'ermite est enfanté à la vie spirituelle dans l'ermitage où il devient librement l'otage de Dieu. — (François de Muizon, Dans le secret des ermites d'aujourd'hui, éditions Nouvelle Cité, Montrouge, 2001, p. 44)
    • Les relations de l’ermite et de la devineresse auraient indirectement commencé lors de ce rassemblement : entendant parler de Margueronne, Regnaud aurait préché contre elle. Il faut ajouter que le lieu-dit Bellevillotte, près de Bourdenay, qui est sans doute le lieu de résidence de Margueronne, n'est situé qu'à quelques kilomètres de là : il reste tout à fait concevable que la devineresse se soit rendue dans la foulée à l’ermitage de Saint-Flavy pour s'entretenir avec Regnaud. — (Alain Provost, Domus diaboli: un évêque en procès au temps de Philippe le Bel, Belin, 2010, p. 85)
  2. Groupement d’ermites.
  3. (Figuré) Lieu écarté, solitaire et champêtre, comme ceux que les ermites choisissent pour leur retraite.
    • … le tintement d’une petite cloche fit comprendre au chevalier qu’il était dans le voisinage de quelque chapelle ou de quelque ermitage. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • ermitage sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]