fac-similer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : facsimiler

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De facsimilé.

Verbe [modifier le wikicode]

fac-similer \fak.si.mi.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se fac-similer)

  1. Reproduire au moyen d’un fac-simile.
    • Les clichés héliographiques de M. Amand Durand, dont nous allons reparler à l'instant, sont excellents lorsqu'ils fac-similent des bois anciens, des dessins à la plume bien accusés, bien francs; c'est ainsi que M. J. B. Delestre a pu faire revivre les admirables croquis de Gros, son maître vénéré. — (Philippe Burty, « La gravure et la photographie en 1867 », dans la Gazette des beaux-arts, tome 23, Paris, 1867, p. 266)
    • Sa famille a conservé des croquis de Rousseau tout enfant qui dénotent également la certitude de sa vue et la précision de son travail. Il fac-similait à la plume les traits de gravure avec une étonnante exactitude […]. — (Alfred Sensier, « Souvenirs : Théodore Rousseau », dans la Revue internationale de l'art et de la curiosité, tome 1, n°1, 15 juillet, Paris : chez Léon Techener, 1869, p. 58)
  2. (Pronominal) Se reproduire soi-même.
    • À ceux [graveurs] qui sont obligés d’interpréter une image dont l’auteur n'est plus là pour se fac-similer lui-même... (BÜRGER, Salons de 1861 à 1868, t. I, p. 83)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]