faussement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de faux, par son féminin fausse, avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

faussement \fɔs.mɑ̃\

  1. Contre la vérité. À tort.
    • Et faisant faussement parler les immortels. — (Jean de Rotrou, Antigone, V, 5.)
    • Cher ami, si mon père un jour désabusé Plaint le malheur d’un fils faussement accusé. — (Jean Racine, Phèdre, V, 6.)
  2. Seulement superficiellement et pas réellement.
    • Un voile funèbre couvrit son visage, naguère si faussement joyeux, sa taille se pencha comme succombant sous un poids insupportable ; et des larmes involontaires coulèrent sur ses joues, alors d’une effrayante pâleur. — (Delphine Gay de Girardin, Il ne faut pas jouer avec la douleur, Chapitre III, 1853)
    • « Ces automobilistes sont dans ces cas-là faussement assurés. Ils croient pour certains être couverts, mais s’ils sont à l’origine d’un accident, tous les dégâts occasionnés seront à leur charge », martèle la Fédération française des assureurs. — (Sécurité routière : sur les routes, les conducteurs sans permis se multiplient, La Dépêche, dimanche 19 décembre 2021)
    • Une coiffure faussement sage et naturelle, en réalité hyper-glamour ! — (Anne Thoumieux, Coiffures sur mesure, 2014, page 167)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
faussement faussements
\fɔs.mɑ̃\

faussement \fɔs.mɑ̃\ masculin

  1. (Didactique) Action de fausser ; état de ce qui est faussé.
    • On doit le dire, Messieurs, cette loi électorale qui ravit aux masses nationales un droit acquis par deux révolutions, n'est pas seulement antilibérale, n'est pas seulement une loi de faussement du principe d'égalité sociale et politique ; c'est une loi de honte et d’humiliation pour toute là généralité française, […]. — (Jean-Baptiste Richard de Radonvilliers, Lettre aux contribuables non électeurs, Paris : chez Desloges, 1846, p. 6)
    • […] c'est de la préparation régulière du pied que dépendent les qualités de la ferrure et les conditions auxquelles elle doit satisfaire, savoir : d'empêcher les faussements des aplombs, les déformations de l'organe, les défauts de régularité dans le mode. — (Cours d'hippologie, par M. de Saint-Ange, tome 2, Paris : chez Dumaine & chez Neveu & Saumur : chez Mlle Niverlet & chez Mlle Dubosse, 1854, p. 118)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]