fripouillerie

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

    Nom commun [modifier le wikicode]

    Singulier Pluriel
    fripouillerie fripouilleries
    \fʁi.pu.jʁi\

    fripouillerie \fʁi.pu.jʁi\ féminin

    1. (Didactique) Nature intrinsèque de la fripouille.
      • On ne peut rien quand à la fripouillerie naturelle du petit monde se superpose la fripouillerie organisée des politiciens. Maintenant, oui, je pourrais... Mais il est trop tard. — (Jules Romains, Les Hommes de bonne volonté, vol. 24 : Comparutions, éd. Flammarion, 1946, p. 47)
      • Bonnet, Frossard, de Monzie, la fripouillerie, la vieille fripouillerie parlementaire, classique, leur est consubstantielle. On les sait véreux. Mais de Monzie, en plus, a de l’orthographe. D'où il conclut qu'il a de la culture. — (Léon Werth, Déposition : Journal de guerre 1940-1944, éd. Viviane Hamy, 1992)
    2. (Familier) Action ou acte d'une fripouille.
      • Ainsi, pour 1.500 francs, moins le coût du moulage, tu n'as pas hésité à commettre une fripouillerie, à galvauder, à falsifier cette petite chose à laquelle je tiens et que je t'avais donnée parce que tu feignais de l'aimer. — (Charles Vildrac, L'Air du temps, 1938, scène 3, dans Théâtre, vol. 2, Éditions Gallimard, 2006)
      • Mais ne nous voilons pas la face : Rebaudengo était une fripouille et, si je pense à tout ce que j'ai fait après, j'ai l'impression de n'avoir fait des fripouilleries qu'à des fripouilles. — (Umberto Eco, Le cimetière de Prague, traduit de l'italien par Jean-Noël Schifano, éd. Grasset, 2011, chap. 6)

    Prononciation[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]