généalogie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : genealogie

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1165) De l'ancien français genealogie, issu du latin genealogia.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
généalogie généalogies
\ʒe.ne.a.lɔ.ʒi\

généalogie \ʒe.ne.a.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Dénombrement des ancêtres de quelqu’un, ou des autres parents.
    • C'est un passe-temps aux veillées de dresser les généalogies et le tableau des fautes, des aventures des ancêtres. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Les familles ont des lieux de rencontre privilégiés : église, mairie, cimetière ; parfois aussi, pour quelques-unes, une maison aux souvenirs aussi profondément enracinés que les ormes de son parc. Mais elles n'y sont jamais au complet et le rendez-vous général, bon gré, mal gré, c'est la généalogie : soit sous l'apparence de ces arbres dont nos enfants sont le printemps, soit sous la forme étagée où les lignées, de trait en trait suspendues, ressemblent aux mobiles de Calder. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 21)
    • Dans chaque dechra on trouve une à deux familles maraboutiques. Les mrabtin font remonter leur généalogie au prophète Mohamed par l'intermédiaire de sa fille Fatima et de son gendre Ali. — (Aīssa Ouitis, Les contradictions sociales et leur expression symbolique dans le Sétifois, Société nationale d'édition et de diffusion, 1977, page 94)
    • L'angle à la pointe duquel nous nous trouvons bée derrière nous à l'infini. Vue de la sorte, la généalogie, cette science si souvent mise au service de la vanité humaine, conduit d'abord à l'humilité, par le sentiment du peu que nous sommes dans ces multitudes, ensuite au vertige. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 46)
    • Contrairement à leurs prédécesseurs, ils se laissent « yéméniser ». Malgré leur origine turkmène, ils se forgent une généalogie yéménite, en rattachant leur branche à la glorieuse souche des ghassanides. — (Joseph Chelhod, L'Arabie du Sud: histoire et civilisation, tome 2, Éditions G.-P. Maisonneuve et Larose,, 1984, page 260)
    • Le compte à rebours du déracinement urbain trouve son expression la plus significative dans la faveur, voir la ferveur, dont jouit la généalogie. Les directeurs d’archives doivent affronter les hordes de chercheurs d’ancêtres qui frappent à leur porte. — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)

Notes[modifier le wikicode]

Les chevaux, les chiens ont leur généalogie.

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]