gazetier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Mot composé de gazette et -ier.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin gazetier
\ɡa.zə.tje\
gazetiers
\ɡa.zə.tje\
Féminin gazetière
\ɡa.zə.tjɛʁ\
gazetières
\ɡa.zə.tjɛʁ\

gazetier \ɡa.zə.tje\ masculin

  1. Personne qui compose une gazette, qui publie une gazette.
    • Un gazetier philanthrope me dit que la solitude est mauvaise pour l'homme. (Charles Baudelaire, La Solitude, Petits poèmes en prose, 1869)
    • Le gazetier janséniste, excité seulement par le fanatisme et la haine (…), a reproché aux jésuites de poursuivre dans les jansénistes un fantôme d’hérésie, et de ne pas courre sus aux philosophes qui deviennent de jour en jour, selon lui, plus nombreux et plus insolents. (Jean le Rond d’Alembert, La Suppression des jésuites (éd. populaire abrégée), Édouard Cornély, 1888)
    • S’y ajoutent les paparazzi, les avocats, les gazetiers et d’autres moments comparables, qui interviennent habilement dans le récit pour laisser prévoir la fin. (Littérature française - Les liens d'argent ternissent vite, Le Devoir.com, 16 octobre 2010)
    • Dans un café de P*, capitale de la F*, un jeune Marocain, m’ayant civilement (« Vous êtes bien Machin, le gazetier ? »), m’affirme de manière véhémente que je dois entendre son histoire — il semble n’en avoir qu’une, comme beaucoup de gens. (Fouad Laroui, Né nulle part, dans le recueil L’Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine, 2012, p. 41)

Synonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]