journaliste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1684) Dérivé de journal avec le suffixe -iste.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
journaliste journalistes
\ʒuʁ.na.list\

journaliste \ʒuʁ.na.list\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui fait, qui rédige un journal, qui travaille, comme rédacteur, à un journal.
    • La veille du jour où il arrêta Eugène sur le cours Sauvaire, il avait publié, dans l’Indépendant, un article terrible sur les menées du clergé, en réponse à un entrefilet de Vuillet, qui accusait les républicains de vouloir démolir les églises. Vuillet était la bête noire d’Aristide. Il ne se passait pas de semaine sans que les deux journalistes échangeassent les plus grossières injures. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, p. 99)
    • J’accomplis pourtant ma besogne, ce jour-là. Triste besogne de journaliste, besogne sans conviction, mal payée et bien faite pour vous guérir à tout jamais de l’ambition d’écrire dans les journaux. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Depuis les Hervieu, les Bernstein, les Marguerite [sic : (Paul) Margueritte], les Paul Adam, les Pierre Louys [sic : Louÿs] et leur séquelle de journalistes caudataires, prêchèrent l’émancipation sexuelle, le bris des tenailles et le culte d’Aphrodite. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus, 1926, p. 188)
    • Il se trouvait ainsi au centre des opérations, à deux pas de la Bourse et des boulevards. […] Hommes d’affaires, boursicotiers, journalistes, policiers, guitaristes, évoluent dans ces parages […] — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 89)
    • Cet incident tapageur fit du bruit, comme il était normal, dans le Landerneau languedocien. Phénomène bien connu : quand les murs résonnent, les journalistes ne raisonnent plus. — (René Cavanhie, Les Esprits frappeurs de Vailhauquès, dans Le Québec sceptique, n°24, décembre 1992, p. 28)
    • Une immense joie s’empare de toute l’Italie, alimentée par les reportages dithyrambiques des journalistes embeded [sic : embedded], comme on dirait aujourd’hui. La presse chante la victoire de la civilisation européenne sur l’obscurantisme des musulmans […] — (Tewfik Farès, « 1911 : la Libye en guerre, déjà », dans Libération du 18 mars 2011, p. S12)
    • Au Mexique, les assassinats de journalistes sont systématiques. Plus d’une centaine y ont disparu ou trouvé la mort depuis 2000. — (Émile Martel, « Journalistes assassinés au Mexique : une situation intolérable », La Presse, 16 février 2012)
  2. (Par extension) Personne participant à la rédaction des informations diffusées par les média écrits ou audio-visuels.
    • Un politicien qui se plaint des journalistes, c'est comme un poisson qui se plaint de l'eau.
      – Jean Charest
      — (Jean-François Lisée, Qui veut la peau du PQ?, éditions Carte blanche, 2019, p. 161)
    • Les journalistes de la BBC sont sous haute surveillance entre avril et juin 1982 pendant la guerre des Malouines. Le gouvernement insiste pour qu'ils abandonnent tout langage de neutralité et limite l'accès des journalistes aux informations. — (Évelyne Cohen, '« 'Censures, contrôles, régulation dans les télévisions européennes des années 1970 aux années 1980 », dans Les censures dans le monde: XIXe-XXIe siècle, sous la direction de Laurent Martin, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 144)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun [modifier le wikicode]

journaliste

  1. Journaliste.

Synonymes[modifier le wikicode]

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 96,7 % des Flamands,
  • 98,7 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]