gibelin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIVe siècle) De l'italien ghibellino, forme italienne de Waiblingen (Bade-Wurtemberg), château souabe auquel se réfèrent les partisans Hohenstaufen.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gibelin
\ʒi.bə.lɛ̃\
gibelins
\ʒi.bə.lɛ̃\
Féminin gibeline
\ʒi.bə.lin\
gibelines
\ʒi.bə.lin\

gibelin \ʒi.bə.lɛ̃\ masculin

  1. Qui soutient l’empereur d'Allemagne, et s’oppose aux Guelfes partisans du pape.
    • Qu’on interroge la poésie, le premier chant de la muse nationale fut l’épopée gibeline de Dante, et, depuis, la littérature, au-delà des monts, se développa en maudissant les papes. — (J. Ferrari, L’Aristocratie italienne, Revue des Deux Mondes, tome 15, 1846)

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gibelin gibelins
\ʒi.bə.lɛ̃\

gibelin \ʒi.bə.lɛ̃\ masculin

  1. (Histoire) Membre de la faction qui soutenait les prétentions du Saint-Empire romain germanique, contre la papauté, sur l’Italie.
    • C’était un fier gibelin que cet Auberti, plus gibelin que Dante lui-même ; car, ne pouvant supporter l’Italie où l’empire avait des ennemis, il vint à Genève, ville toute impériale, comme le dit si judicieusement M. le professeur ; bref, il s’établit ici, et c’est de lui que nous descendons. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833.)
  2. (Figuré) Les Guelfes et les Gibelins, les personnes les plus opposées.
    • Mme de Maintenon, Mme de Thiange, Guelfes et Gibelins, songez que tout est rassemblé. — (Madame de Sévigné, 29 juillet 1676)

Traductions[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]