gréco-latiniser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : grécolatiniser

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De gréco-latin, avec le suffixe -iser.

Verbe [modifier le wikicode]

gréco-latiniser \ɡʁe.ko.la.ti.ni.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un caractère gréco-latin à.
    • Par prudence aussi, il avait renfermé dans une cassette de Jean Myers son diplôme de Montpellier, qui portait son vrai nom et ne gardait par-devers soi qu’un parchemin acheté jadis à tout hasard à la veuve d’un médicastre allemand nommé Gott, qu’il avait aussitôt, pour mieux brouiller les cartes, gréco-latinisé en Théus. — (Marguerite Yourcenar, L’Œuvre au Noir)
    • Qui sont alors ces Caraïbéens qui ne se sont jamais laissés gréco-latiniser ? — (site unesdoc.unesco.org/images/0007/000747/074754fo.pdf)
    • Clément d’Alexandrie, - à l’aube du 3ème siècle, dans une ville qui était restée, malgré l’incendie des 500 000 manuscrits de la Bibliothèque du Museïon au cours des guerres de César, la capitale intellectuelle du monde connu et du monde chrétien primitif, - a réalisé ce type de travail d'élaboration pour gréco-latiniser, (et pour rendre viable un avenir de l'Église, dont il sentait l'ouverture et la 'compréhension' nécessaires), une ré-expression biblique et magistérielle de la foi qui intégrât, autant que cela fût compatible, les mondes symboliques, philosophiques et pratiques que les diverses traditions culturelles - en provenance de l’Inde surtout et du monde indianisé, à travers Gange, Indus, Tigre et Euphrate -, et que les académies alexandrines hautement spécialisées élaboraient en permanence et offraient au monde méditerranéen d’abord, et, par le truchement des campagnes militaro-économiques, à tous les peuples de l’oikouméné : de la ‘terre habitée’. — (site www.a-nous-dieu-toccoli.com, 20 janvier 2009)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]