hauts faits

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de haut et de fait.

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
haut fait hauts faits
(h aspiré)\o fɛ\

hauts faits (h aspiré)\o fɛ\ masculin pluriel

  1. (Au pluriel) Exploits ; prouesses.
    • Mais quel qu’en soit enfin le merite, & l’honneur,
      I’auray sur elle au moins cet avantage,
      Que déja je le voy, que déja je luy plais,
      Et que de ses vertus, & que de ses hauts faits,
      Déja dans ses pareils je luy trace une image.
      — (Pierre Corneille, Andromène, Prologue, Le Théâtre de P. Corneille, 2e partie, Guillaume de Luyne, 1664, p. 334)
    • La chanson et les quolibets passèrent de bouche en bouche, chacun raconta les histoires de ses hauts faits […] — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] et si l’on consulte les chroniques et les improvisations populaires on trouve que ses hauts faits ont effacé la trace de ses erreurs du souvenir de la nation grecque et de l’imagination des poëtes [sic]. — (Eugène Yéméniz, Scènes et récits des guerres de l’indépendance : Grèce moderne, Michel Levy frères, 1869, p. 65)
    • Le rite ne doit donc pas s’autoposer et finir par ne célébrer que les hauts faits d’un groupe religieux ou social. — (Henry Mottu, Le Geste prophétique : pour une pratique protestante des sacrements, 1998)
    • Et ils le font en évoquant ce qu’on eût pu appeler ses divers hauts faits : telles l’histoire de Man Goul qu’il a sauvée de Bête-Longue le serpent, celle du cochon fou que personne n’osait saigner et qu’il a calmé par de belles paroles. — (Paul Pelckmans & Bruno Tritsmans, Écrire l’insignifiant : dix études sur le fait divers dans le roman contemporain, Éditions Rodopi BV, 2000, p. 40)

Références[modifier le wikicode]