hyperbolique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Via le latin hyperbolicus, du grec ancien ὑπερϐολικός, huperbolikos (« excessif, d’hyperbole »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hyperbolique hyperboliques
\i.pɛʁ.bɔ.lik\

hyperbolique \i.pɛʁ.bɔ.lik\ masculin et féminin identiques

  1. (Rhétorique) Qui tient de l’hyperbole.
    • Aussi la duchesse avait-elle conservé ces lettres émouvantes, comme certains vieillards ont des gravures obscènes, à cause des éloges hyperboliques donnés à ce qu’elle avait de moins duchesse en elle. — (Honoré de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes, 1838-1847, quatrième partie)
    • Tout autant que d'un arrière-plan religieux qui lui confère sa nécessaire perspective eschatologique, la chanson de geste se nourrit de l'évocation hyperbolique d'exploits guerriers. — (Claude Roussel, Conter de geste au XIVe siècle : inspiration folklorique et écriture épique dans La belle Hélène de Constantinople, Droz, 1998, page 327)
    • Comme l’emoji, le gif peut servir de réaction à un message autant que de signal d'un double sens. Il a une fonction illustrative, mimant de façon caricaturale et hyperbolique nos attitudes et notre état d'esprit. — (Alexandra Profizi, Le temps de l'ironie : Comment internet a réinventé l'authenticité, Editions de l'Aube, 2021)
  2. (Géométrie, Mathématiques) Qui tient de l’hyperbole.
    • Les hyperboles redondantes ainsi appelées par Newton parce qu'elles surpassent les sections coniques quant au nombre des branches hyperboliques, sont caractérisées par l'existence de trois points hyperboliques, et par conséquent de trois asymptotes de directions deux à deux différentes. — (Félix Lucas, Études analytiques sur la théorie générale des courbes planes, Paris : chez Mallet-Bachelier, 1864, p. 206 (Appendice))
    • Ces courbes sont de la forme hyperbolique et sensiblement de l'équation xy = constante. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]