impartialité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Dérivé de impartial, avec le suffixe -ité.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
impartialité impartialités
\ɛ̃.paʁ.sja.li.te\

impartialité \ɛ̃.paʁ.sja.li.te\ féminin

  1. Qualité, caractère de celui, de celle, qui est impartial; absence de parti pris.
    • Le tribunal, qui se souciait peu d'impartialité, ne fit pas droit à sa requête. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Nous remercions sincèrement l’arbitre pour son impartialité vis-à-vis des joueurs. — (Le Rappel catalan (Perpignan) du 1er février 1912)
    • Dans l’exercice de ses missions, le commissaire aux comptes conserve en toutes circonstances une attitude impartiale. Il fonde ses conclusions et ses jugements sur une analyse objective de l’ensemble des données dont il a connaissance, sans préjugé ni parti pris. Il évite toute situation qui l’exposerait à des influences susceptibles de porter atteinte à son impartialité. — (Article 4, Code de déontologie de la profession de commissaire aux comptes, France, Version consolidée au 12 décembre 2006)
    • Sa désignation, son rôle, ses honoraires, et surtout son impartialité, ne sont aucunement encadrés par le Code de procédure civile, ni par d’autres textes. — (Nicolas Demigneux, « Accepter de participer à une expertise amiable n’est pas sans risque », Le Moniteur, 12 novembre 2014 ; page consultée le 4 février 2022)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]