impertinemment

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de impertinent, par son féminin impertinent, avec le suffixe -ment.
→ voir -emment.

Adverbe [modifier le wikicode]

impertinemment \ɛ̃.pɛʁ.ti.na.mɑ̃\

  1. Mal à propos, d’une manière sotte, extravagante.
    • Je ne m’arrête pas à réfuter les lieux où vous me faites parler impertinemment, parce qu’il me suffit d’avoir une fois averti le lecteur que vous ne gardez pas toute la fidélité qui est due au rapport des paroles d’autrui. — (René Descartes, Rép. aux cinquièmes object., 15)
    • Au lieu de faire paroistre un Ange dans un grand ciel dont l’ouverture eût fait celle du theatre, ils l’ont fait venir quelques fois à pied, et quelques fois dans une machine impertinemment faite et impertinemment conduite : au lieu de faire voir dans le renfondrement et en perspective, l’image de la Pucelle au milieu d’un feu allumé et environné d’un grand peuple, comme on leur en avoit enseigné le moyen, ils firent peindre un méchant tableau sans art, sans raison et tout contraire au subjet […] — (Abbé d’Aubignac [François Hédelin], dans Mistère du siége d’Orléans, appendice, p. 798)
  2. Avec impertinence.
    • Il a répondu impertinemment.
    • Le sanglier mal morigéné s’est impertinemment détourné contre nous. — (Molière, Les Amants magnifiques, V, 2)
    • Vous donnez sottement vos qualités aux autres. - Fort impertinemment vous me jetez les vôtres. — (Molière, Les Femmes savantes, III, 5)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Lyon) : écouter « impertinemment »

Références[modifier le wikicode]