impudence

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin impudentia (même sens).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
impudence impudences
\ɛ̃.py.dɑ̃s\

impudence \ɛ̃.py.dɑ̃s\ féminin

  1. Manque de pudeur, effronterie extrême.
    • Ces rustres n’eussent pas osé agir avec une impudence aussi inconcevable s’ils ne se sentaient appuyés par quelque forte bande. — (Walter Scott, Ivanhoéch. XXV, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le Truculentus représente la vie et les gestes d'une gueuse, qui, par sa rapacité, ses éhontements et l’impudence de sa mauvaise foi, révolterait même les blasés de nos petits théâtres. — (Edelestand Pontas Du Méril, Histoire de la comédie ancienne, Paris : chez Didier & Cie, 1869, vol. 2, p. 285)
    • Ce mouvement était inimitable; il avait la canaillerie, l’impudence, la persuasion d’un dresseur, d’un tombeur de femmes. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • En effet, je n'en ai pas, et cela m'est égal, mais je ne désire pas supporter une nouvelle impudence de votre part ! — (Jean Ray, Harry Dickson, La Chambre 113, 1933)
  2. (Par extension) Action et parole impudentes.
    • Il mérite d’être châtié pour ses impudences.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin impudentia.

Nom commun [modifier le wikicode]

impudence (singulier)

  1. Impudence.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]