inévitable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : inevitable

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1377) Du latin inevitabilis.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
inévitable inévitables
\i.ne.vi.tabl\

inévitable \i.ne.vi.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qu’on ne peut éviter.
    • […] car elle se rattache à la grande et inévitable inimitié qui oppose dans toute la France détaillants et coopérateurs. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Quant au massacre, c’est inévitable… Rien à y faire. Nous sommes des civilisés, des apprivoisés, tout à coup obligés de s’entretuer… (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 206 de l’éd. de 1921)
  2. (Ironique) Que l’on rencontre trop souvent.
    • Alexandre de Gavinard, le grand financier […] rédigeait […] le septième rapport qu’il devait présenter, le jour même, à la septième société de crédit dont il était l’inévitable président. (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • La route reliant Bastogne au quartier général du 8e Corps, par Sibret, fut en effet coupée, au cours de la nuit du mercredi, à la suite des confusions que l’incoordination des ordres rendait presque inévitable : la route resta non gardée pendant la nuit. (Peter Elstob, Bastogne : la bataille des Ardennes, traduit par André Comhaire, Gérard & cie (collection Marabout), Verviers, 1970, p. 119)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]