innéité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de inné et du suffixe -ité.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
innéité innéités
\i.ne.i.te\

innéité \i.ne.i.te\ féminin

  1. (Philosophie) Qualité de ce qui est inné.
    • Ensuite celle-là n'est qu'une substitution de termes, car entre l’innéité et la primordialité, il n'y a pas de différence pratique, et les adversaires de l'une sont nécessairement ceux de l'autre aussi. — (Jacques Matter, La morale ou la philosophie des mœurs, page 56, 1860)
    • Descartes soutenait aussi l’innéité des idées, et l’exemple qu’il alléguait, c’était l’idée du parfait et de l’infini : « Dieu, disait-il, l’a imprimé en moi comme le sceau de l’ouvrier sur son ouvrage ». — (Amédée Florent Jacques,Jules Simon,Émile Saisset, Manuel de philosophie, éditeur Hachette, 1857)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]