innocemment

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Dérivé de innocent avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier]

Invariable
innocemment
\i.nɔ.sa.mɑ̃\

innocemment \i.nɔ.sa.mɑ̃\ invariable

  1. Avec innocence, sans dessein de mal faire.
    • Vous en êtes la cause encor qu’innocemment. — (Pierre Corneille, Poly. IV, 5.)
    • Ses erreurs, ses écarts [de Louis XIII] vinrent d’un mauvais choix Dont il fut trop longtemps innocemment complice. — (Pierre Corneille, Sonnet sur Louis XIII.)
    • Tandis qu’innocemment, sans malice, comme un pauvre mouton. — (Molière, Préc. sc. 10)
    • Notre P. Bauny a bien appris aux valets à rendre tous ces devoirs-là [les services dans toutes sortes d’intrigues] innocemment à leurs maîtres, en faisant qu’ils portent leur intention, non pas au péché dont ils sont les entremetteurs, mais seulement au gain qui leur en revient. — (Blaise Pascal, Provençal VI.)
    • La simplicité d’une vie particulière qui goûte doucement et innocemment ce peu de biens que la nature nous donne. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Duch. d’Orl.)
    • Présentement que je vois qu’il ne sert de rien de vivre innocemment et de son mieux ; que les méchants n'ont qu’à inventer pour être crus, bien qu’on connaisse et leur noirceur et leur mauvaise foi. — (Lettre de Madame, 2e femme du frère de Louis XIV, dans Revue German. t. XXI, p. 184)
    • L’ignorance d’une fille est cause qu’elle s’ennuie, et qu’elle ne sait à quoi s’occuper innocemment. — (Fénelon, Éduc. filles, ch. II)
    • Ils jouent innocemment et aussi lestement que de petits chats. — (Georges Louis Leclerc, Quadrup. t. III, p. 387, dans POUGENS.)
    • L'amour innocemment est entré dans mon cœur. — (Ducis, Abufar, III, 6.)
    • Il n'a jamais su rire innocemment. — (Stéphanie Félicité Ducrest de St-Aubin, Veillées du chât. t. III, p. 20)
  2. Niaisement, sottement.
    • Il tombe encore innocemment dans la même faute […] aussi est-ce un bon homme. — (René Descartes, Remarque sur les 7e object. 7.)
    • Ici un vieillard tuberculeux tisonnant un poêle et prolongeant son agonie tout en criblant innocemment de ses bacilles les tout petits confiés à sa garde. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]