insensibilité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du bas latin insensibilitas.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
insensibilité insensibilités
\ɛ̃.sɑ̃.si.bi.li.te\

insensibilité \ɛ̃.sɑ̃.si.bi.li.te\ féminin

  1. Absence de sensibilité.
    • On a dit une grande vérité lorsqu’on a posé en principe que toute la science du jockey consistait à faire supporter tout son poids par la bouche de son cheval ; mais on n’a pas parlé de l’insensibilité des barres que l’on produisait par cette manœuvre, […]. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • (Figuré)Deux sortes de personnes contractent nécessairement beaucoup d’insensibilité : les chirurgiens, les prêtres. A voir toujours souffrir et mourir, on meurt peu à peu soi-même dans les facultés sympathiques. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, Préface de la 3e édition, page XVIII)
    • L’examen par ce praticien révéla sans tarder sur le corps de Thomas le signe d’un pacte infernal, ces fameuses plaques d’insensibilité tenues de nos jours pour pathologiques, où les opérateurs pouvaient à leur aise enfoncer des épingles sans obtenir de cri ou de soubresaut du patient. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, page 69)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]