sensibilité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin sensibilĭtās (« sensibilité », « faculté de sentir », « sens », « signification »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
sensibilité sensibilités
\sɑ̃.si.bi.li.te\

sensibilité \sɑ̃.si.bi.li.te\ féminin

  1. Qualité par laquelle un sujet est sensible aux impressions physiques.
    • Avec l’utilisation d’antigènes de tréponèmes pâles tués, les réactions sérologiques ont vu leur sensibilité et leur spécificité nettement améliorées. (François Pebret, Maladies infectieuses : toutes les pathologies des programmes officiels des études médicales ou paramédicales , p.497, Heures de France, 2003)
    • Il est d’une grande sensibilité à toutes les impressions de l’air.
    • Avoir une égale sensibilité pour le froid et pour le chaud.
    • La sensibilité des parties nerveuses.
    • La sensibilité de l’œil, de l’oreille.
    • Cet organe est d’une extrême sensibilité.
    • Les espèces montrent des sensibilités différentes à ces deux voies d’accès, comme l’ont montré des expériences effectuées avec le métolachlor et le norflurazon (Walsh et al., 1991). (Michel Bounias, Traité de toxicologie générale : du niveau moléculaire a l'échelle planétaire, Springer Verlag France, 1999, p.421)
  2. De même en parlant des impressions morales.
    • Tous les états de la sensibilité sont moteurs. Le langage lui-même en contient la preuve. Il les appelle des émotions. (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts no 11, Grasset, 1922, p.82)
    • Les juifs originaires d’Algérie, qui ont très tôt bénéficié du décret Crémieux, sont donc tous français depuis des générations et ont une sensibilité très nettement consistoriale (cf. p.315) agrémentée d’un esprit autant yekke (cf. p. 76) que méditerranéen. (Gilbert Werndorfer, Juifs d'Algérie, Soline éditions, 2003, p.148)
  3. Sentiment d’humanité, de pitié, de tendresse.
    • Il a beaucoup de sensibilité, une grande sensibilité.
    • Il est d’une extrême sensibilité.
    • Une fausse sensibilité.
    • Une sensibilité affectée.
  4. (Philosophie) Ensemble des opérations qui constituent la vie sensitive et la vie affective.
  5. (Physique) Propriété de marquer les plus légères différences, les moindres variations.
    • La sensibilité d’une balance, d’un thermomètre, etc.
  6. (Statistiques) Capacité d’un test à donner un résultat positif lorsqu’une hypothèse est vérifiée.

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]