jaille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

L’origine de ce mot est double et vient :

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
jaille jailles
\ʒaj\

jaille \ʒaj\ féminin

  1. (Angevin et Nantais) Objet bon à jeter.
    • La place minime accordée aux outils de ce tiroir est compensée par 1 anarchisme de fait puisque s’y mélangent 1 certain nombre d’objets sans rapport les uns avec les autres, qui donne à ce capharnaüm 1 note semblable à celle que les surréalistes attribuaient au marché aux puces : 1 carte de France découpée dans de la moquette rose (cadeau de mon ami Bruno Gibert lors de sa période “art contemporain”), 1 Polaroïd au chômage de longue durée, 1 pistolet à eau que j’utilise contre des rhéteurs, 1 lampe de poche dont la pile est absente, des ampoules électriques de rechange, 1 K7 “Thomas Clerc soutient sa thèse”, 1 lecteur de disquettes, 39 cartes routières, 1 abat-jour rectangulaire en métal dans lequel j’ai coincé l’étui d’1 stylo Mont-Blanc dont je ne me suis jamais servi, 1 mètre-dérouleur de 3 mètres à couleur et taille de guêpe, des plaques de propreté en cuivre que l’on fixe sur les portes lorsqu’on veut accéder à 1 niveau esthétique supérieur, 1 montre Lip définitivement arrêtée, des câbles, 1 boîte à biscuits pour les clous, bref 1 masse de ce qu’en patois des Pays de Loire on appelle “la jaille. (Thomas Clerc, Intérieur, Gallimard, Paris, 2013)
  2. (Angevin et Nantais) Déchetterie.
  3. (Parisien) Paroles futiles Référence nécessaire.
    • C’est de la jaille, c’est du vent.

Note :

Expression (1) très utilisée dans la région de Nantes et dans la Presqu’île de Guérande.
Toponymes français qui reprennent cette expression (2) : Saint Mars la Jaille, la Jaille-Yvon, le château de la Jaille.
Personnalités historiques Renaud de La Jaille (vers 1142-1190), seigneur de Château-Gontier, Emma de La Jaille (vers 1245-avant 1269), dame de Château-Gontier, Bertrand de la Jaille (1398-1459), et ses descendants.

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

  • c’est la jaille (c'est peu ordonné, c'est un mensonge ou quelque chose de superflu)
  • master jaille (se dit d'une personne particulièrement inepte et déraisonnable)
  • faire la jaille (réaliser une fête caractérisée par ses excès en tout genre)
  • jaille-tour, voir inter jaille (déplacement vers une destination inconnue si ce n'est celle de faire le maximum de "jaiile" en chemin).