lubrique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin lubricus (« glissant »), employé au sens métaphorique de « dangereux, qui fait glisser dans le péché » (cf. « terrain glissant ») en latin médiéval. D’où lubrifier (« rendre glissant »).

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
lubrique lubriques
/ly.bʁik/

lubrique /ly.bʁik/ masculin et féminin identiques

  1. Qui marque, qui manifeste de la lubricité.
    • Si nous apprenions que cet homme […], a rapproché de lui une fille juive ; qu’il a erré dans cette société lubrique, et parcouru dans cette compagnie impure des lieux solitaires […], que pourrions-nous dire, si ce n’est que le noble chevalier était possédé par quelque démon malin ou influencé par quelque sortilège sinistre ? (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • — N'avez-vous point honte d'avoir voulu soulever la robe d'une jeune fille pour admirer ses chevilles ? Lubriques personnages, vous mourrez comme des chiens, la conscience ternie et pleine de désespoir. (Raymond Queneau, On est toujours trop bon avec les femmes, chapitre LXVI ; Éditions Gallimard, Paris, 1971)

Traductions[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]