mandaye

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du wallon.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mandaye mandayes
\Prononciation ?\

mandaye \Prononciation ?\ masculin

  1. (Belgique) Homme à tout faire ; manœuvre ; arcandier
    • On aurait même dû être dix-huit, mais il manquait Matthieu, un mandaye de derrière l'église, qui sifflait depuis le jour d'avant à Saint-Léonard parce qu'il avait dogué les agents qui voulaient l'empêcher d'étrangler sa belle-mère. — (Écritures, Cercle interfacultaire de littérature de l'Université de Liège, 1976, page 7)
    • D'ailleurs quand tu leur demandais leur profession, ils étaient tous « Innegénieurs ». Drolle de pays où y navet pas un mandaye pour faire les sales ouvrages.
      Peut-ête que c'était les noirs nègres qui le faisaient.
      — (Paul Biron, Mon Mononke Désiré, tome 5 : Mon Mononke et la Libération - 1944, Liège : Éditions Dricot, 1978, chap. 27, p. 280)
    • Je veux dire que c'est toujours lui qu'on envoie engueuler les nègres, et que nous autres on l'engueule tous parce qu'il n'est bon à rien et que s'il avait resté en Belgique il serait le mandaye des mandayes. — (Louis Chalon, De bien curieux paroissiens, Liège : Éditions Dricot, 1983, page 109)

Traductions[modifier le wikicode]

Wallon[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Nom commun [modifier le wikicode]

mandaye

  1. Homme à tout faire, manœuvre. Boy, dans le sens de celui à qui on refile le sale boulot !
    • Mandaye ou mandaille est le mot wallon désignant le manœuvre, l’homme à tout faire. — (Mandaye, duo frère sœur, lavenir.net, 27 mars 2017)
  2. Homme vivant pour une chose bien particulière.