mariniste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) Dérivé de marine avec le suffixe -iste.
(Nom commun 2 et adjectif) Dérivé du prénom Marine, de Marine Le Pen.

Adjectif 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mariniste marinistes
\ma.ʁi.nist\

mariniste \ma.ʁi.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif au marinisme.

Traductions[modifier le wikicode]

Adjectif 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mariniste marinistes
\ma.ʁi.nist\

mariniste \ma.ʁi.nist\ masculin et féminin identiques

  1. (Néologisme) (France) Relatif à Marine Le Pen et à sa politique.
    • L’état-major frontiste est d’autant plus embarrassé que Laurent Ozon est l’une des figures montantes du FN mariniste. — (« Norvège : un conseiller de Marine Le Pen déclenche un tollé à gauche », L’Express.fr, 25 juillet 2011.)
    • On parle de putsch mariniste rampant, l’intéressée dément [...]. — (« Les numéros deux du FN (4/4) : Louis Aliot, le mariniste », Le Monde en ligne, 31 juillet 2011.)

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mariniste marinistes
\ma.ʁi.nist\

mariniste \ma.ʁi.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Peintre de marine.

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mariniste marinistes
\ma.ʁi.nist\

mariniste \ma.ʁi.nist\ masculin et féminin identiques

  1. (Néologisme) (France) Partisan de Marine Le Pen.
    • Les numéros deux du FN (4/4) : Louis Aliot, le mariniste — (« Les numéros deux du FN (4/4) : Louis Aliot, le mariniste », Le Monde en ligne, 31 juillet 2011.)
    • Delaume relève qu’« en France, au sein même du Front national cohabitent désormais les tenants ombrageux d’une extrême droite traditionnelle et austère à la Gollnish et ceux d’une droite radicale jeune, moderne et dynamique, qui s’auto-désignent plus volontiers comme “marinistes” que comme militants frontistes ». — (« L’intégrisme chrétien enfonce l’Europe dans la crise », La Tribune, 26 juillet 2011.)
    • Les marinistes se cherchent donc de nouveaux alliés. — (Jérôme Canard, « Le Rassemblement national se disloque à Strasbourg », Le Canard enchaîné, 4 juillet 2018, page 4.)

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]