miaulement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Dérivé de miauler, avec le suffixe -ent.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
miaulement miaulements
\miol.mɑ̃\

miaulement \mjol.mɑ̃\ masculin

  1. Cri du chat.
    • À quoi pouvait-il s’attendre, si ce n’est […] à voir sa sérénade, comme on l’appelle, aussi mal reçue que le miaulement d’un chat dans la gouttière ? — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Soudain, d’un seul élan, cela se précipita sur lui, avec un miaulement plaintif et la queue droite. C’était un jeune chat, menu et décharné, qui frottait sa tête contre les jambes de Bert, en ronronnant. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 335 de l’édition de 1921)
  2. Bruit rappelant ce cri.
    • […] la brise apporte les parfums du Généralife, énorme touffe de lauriers-roses épanouie au front de la colline prochaine, et le miaulement plaintif des paons qui se promènent sur les murs démantelés. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Celui-là, il en a de la chance, dit-elle d'un air entendu, et par une suite d'onomatopées qui secouèrent son visage de tics et le rendirent simiesque, elle prétendit reproduire le miaulement de pneus qui venait à peine de s’estomper. — ( Rinaldi, L’éducation de l’oubli, Denoël, 1974, page 239–240.)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

  • Aide sur le thésaurus miaulement figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : chat.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]